Looks like you’re on the French site. Choose another location to see content specific to your location

4
Changing Careers

Une contre-offre de votre employeur actuel : Comment répondre

Bravo ! Vous avez surmonté le processus difficile des entretiens, des périodes d’attente, des refus potentiels et de nombreuses émotions. De nombreuses personnes se sentent intimidées par la recherche d’une nouvelle carrière. Cela peut être dû à l’appréhension du changement, des nouveaux départs, de la prise de risque et de l’abandon d’une situation confortable. Cependant, en respirant profondément et en faisant un acte de foi important, vous pouvez trouver un nouvel endroit qui vous convient mieux et qui est plus avantageux pour vous.

Le départ peut s’avérer encore plus difficile lorsque votre décision se heurte à une contre-offre de la part de votre employeur actuel. Votre décision peut être remise en question, et votre subconscient peut vous faire douter de votre loyauté – ou de son absence -, vous faisant culpabiliser d’avoir donné la priorité à vos propres intérêts et à l’avancement de votre profession.

Dans ce blog, nous vous conseillons sur la manière de répondre à une contre-offre de votre entreprise actuelle.

Qu’est-ce qu’une contre-offre ?

Dans les situations de recrutement, une contre-offre est souvent faite en réaction à une offre que le salarié a reçue de son employeur potentiel. Il s’agit d’un effort de la part de l’employeur pour garder le travailleur et le persuader de revenir sur sa démission. C’est ce qui se produit généralement lorsque le salarié a remis son préavis. Une contre-offre comprend généralement des avantages attrayants, tels qu’une augmentation de salaire ou une promotion, car son objectif est de persuader le travailleur de reconsidérer sa démission.

Les employeurs accordent aujourd’hui plus d’importance que jamais à la fidélisation des salariés, ce qui explique qu’ils puissent faire une contre-offre. La création et le maintien d’une entreprise prospère dépendent de la capacité à attirer et à garder les employés, car des travailleurs heureux contribuent à une culture d’entreprise positive.

Les risques possibles d’un accord

Il est essentiel d’être pleinement conscient des véritables raisons pour lesquelles l’employeur vous supplie d’accepter la contre-offre. Un consultant en recrutement peut coûter à une entreprise jusqu’à trois mille livres en moyenne lors de l’embauche d’un nouveau salarié. Les employeurs sont bien conscients des coûts liés à l’embauche d’un remplaçant ; l’argent nécessaire à l’embauche et à la formation d’un remplaçant peut s’avérer très onéreux. Ils pourraient économiser de l’argent en vous persuadant de rester.

Les raisons sincères pour lesquelles votre employeur vous supplie de reconsidérer votre décision doivent être soigneusement examinées, car dans la plupart des cas, accepter l’offre d’emploi pour votre nouvelle carrière et rejeter la contre-offre peut être dans votre intérêt à long terme.

Gardez à l’esprit que si les raisons principales de votre départ sont un environnement de travail toxique, une mauvaise culture d’entreprise ou un sentiment de sous-évaluation, il est probablement préférable de trouver un autre emploi, car il est peu probable qu’un salaire plus élevé ou un poste avec plus de responsabilités vous fassent changer d’avis.

Gérer une contre-offre

Prenez le temps de peser soigneusement les avantages et les inconvénients de rester à votre poste actuel avant de décider d’accepter ou de rejeter votre contre-offre. Toutefois, il est tout aussi important de faire savoir à votre employeur potentiel quand vous comptez prendre une décision.

Faites confiance à votre instinct ! Plus que quiconque, vous connaissez les qualités que vous appréciez le plus. Qu’est-ce qui vous a semblé le plus important après avoir tout évalué ? Qu’avez-vous considéré comme important ? L’installation va-t-elle vous aider à atteindre votre but ? Après avoir pesé tous les avantages et les inconvénients, suivez votre instinct si vous n’êtes toujours pas sûr de l’offre à accepter. Qu’est-ce qui vous semble approprié ?

Dès que vous avez fait votre choix, informez immédiatement votre employeur actuel. Cela témoigne de votre respect pour lui et vous donne l’occasion d’exprimer votre gratitude pour la contre-offre et pour toute l’aide et les opportunités dont vous avez bénéficié lorsque vous travailliez pour lui. Vous pouvez ensuite lui dire directement que vous refusez l’offre.

Ensuite, vous pouvez informer votre future entreprise de votre acceptation dès que possible!