Looks like you’re on the French site. Choose another location to see content specific to your location

Home Industry News La Cour suprême du Royaume-Uni se prononce contre Pfizer dans le cadre de sa deuxième affaire de brevet sur un

La Cour suprême du Royaume-Uni se prononce contre Pfizer dans le cadre de sa deuxième affaire de brevet sur un

19th November 2018

Le brevet original de Pfizer pour son traitement de l'épilepsie, la prégabaline, a expiré en 2014, mais la société a également obtenu un brevet pour la deuxième utilisation protégeant le médicament jusqu'en juillet 2017. Ils pensent que les médicaments génériques violent ce brevet car ils seraient également prescrits pour la douleur ciblant des indications non protégées. En octobre 2016, la Cour d'appel a confirmé une décision antérieure de la Cour suprême, selon laquelle les génériques ne contrevenaient pas au brevet couvrant la prégabaline et les revendications de brevets visant généralement la douleur et la douleur neuropathique étaient invalides. La Cour suprême a maintenant souscrit à cette décision selon laquelle les revendications de brevet relatives aux indications de douleur neuropathique sont invalides. Et ainsi la bataille de Pfizer pour défendre la protection de la prégabaline en tant que traitement de la douleur est terminée. Pfizer a déclaré: «Cette décision a un impact significatif sur l’innovation en santé publique. La période pendant laquelle un médicament est breveté est une phase critique de son cycle de vie qui alimente l'innovation. À mesure que la science évolue et que les connaissances augmentent, les patients bénéficient de plus en plus de la recherche en cours sur de nouvelles utilisations des médicaments existants. Comme de telles situations devraient devenir plus courantes, il est important pour les patients que les sociétés pharmaceutiques soient en mesure de protéger les brevets, y compris les brevets de deuxième utilisation médicale. »Nick Sutcliffe, partenaire de Mewburn Ellis, a déclaré qu'il s'agissait d'une mauvaise nouvelle potentiellement pour les brevetés, notamment dans les domaines de la biotechnologie et de la pharmacie. La décision rendra les brevets plus faciles à éviter et plus vulnérables à l'invalidation, affaiblissant ainsi les droits des titulaires de brevets et leur capacité à innover en toute confiance. La décision confirme que les titulaires de brevets doivent fournir un éventail de preuves considérablement plus large pour justifier l'étendue de leur protection par brevet – ce qui risque d'imposer une lourde charge aux titulaires de droits et d'augmenter ainsi le coût et l'incertitude liés à l'obtention et à la mise en œuvre des droits de brevet. "

We currently have 0 jobs available in Pharmacy industry, find your perfect one now.