Looks like you’re on the French site. Choose another location to see content specific to your location

Home Industry News Les taux de mortinatalité «élevée chez les garçons que chez les filles»

Les taux de mortinatalité «élevée chez les garçons que chez les filles»

28th November 2014

Le risque de mortinatalité est environ dix pour cent plus élevé chez les garçons que chez les filles, selon une nouvelle étude de l'Université d'Exeter.

Publiée dans la revue BMC Medicine, l'étude a examiné plus de 30 millions de naissances dans le monde, estimant que ce risque accru était homogène dans les deux pays à revenu élevé ou faible. Cela équivaut à une perte d'environ 100 000 bébés de sexe masculin supplémentaires par an.

Les seules exceptions à cette tendance mondiale ont été trouvés dans les rapports en provenance de Chine et de l'Inde, où l'avortement provoqué sexe polarisée est un problème connu. Les taux de mortinatalité dans les pays riches et pauvres ont également été démontré qu'ils ont très peu diminué au cours des 15 dernières années.

Bien que les raisons de risque accru pour les bébés de sexe masculin ne sont pas connus, ils pourraient comprendre les différences de développement dans la croissance et la fonction du placenta ou la sensibilité accrue des fœtus mâles à des facteurs environnementaux nuisibles.

Dr Fiona Mathews de l'Université d'Exeter a déclaré: «Découvrir pourquoi les bébés de sexe masculin sont plus à risque pourrait être une première étape vers le développement de nouvelles approches de prévention, y compris la gestion spécifique du sexe des grossesses à haut risque."

Au Royaume-Uni, une en 260 de toutes les grossesses se traduit par une mortinaissance. Il est 15 fois plus fréquente que la mort subite, avec près de deux tiers des cas liés à des complications placentaires.

We currently have 0 jobs available in Pharmacy industry, find your perfect one now.